Le bilan financier 2015 de la CCTA sera présenté le 21 mars

Le Collectif donne rendez-vous à tous les contribuables des Terres d’Aurignac pour assister au conseil communautaire du lundi 21 mars 2016 à 20h30 à Aurignac. Nous devrions connaître enfin l’état réel des finances de la CCTA avec la présentation officielle des comptes administratifs et du compte de gestion 2015.

L’ordre du jour sera le suivant (téléchargeable au format PDF) :

  • 1°) Intégration des recettes du musée 2015 dans les comptes de la régie 2016 ;
  • 2°) Adoption du compte de gestion 2015 ;
  • 3°) Approbation du compte administratif principal ;
  • 4°) Approbation du compte administratif de la régie du musée ;
  • 5°) Affectation des résultats ;
  • 6°) Adoption des grilles tarifaires ALSH vacances de février ;
  • 7°) Substitution d’un agent en contrat aidé ;
  • 8°) Désignation des délégués au PETR ;
  • Questions diverses.

Parallèlement,  la fusion des cinq communautés de communes de Saint-Gaudens, Montréjeau, Boulogne-sur-Gesse, L’Isle-en-Dodon et Aurignac a franchi une nouvelle étape avec la validation par le préfet le 11 mars 2016. Les 51 membres de la commission départementale de la coopération intercommunale (CDCI) réunis à Toulouse avaient au préalable rejeté l’amendement d’une intercommunalité seule de Boulogne-sur-Gesse, car contraire à l’esprit de la loi. La seconde motion d’une intercommunalité à quatre, sans les Terres d’Aurignac, fut également rejetée, car elle ferait sortir la communauté de communes des Terres d’Aurignac du SCoT du Pays Comminges Pyrénées (Schéma de Cohérence Territoriale), ce qui serait une exception dans toute la Haute-Garonne.

Le président de la CCTA, Jean-Michel Losego, a donné son avis sur cette fusion dans La Dépêche du 16 mars 2016  : « J’ai reçu positivement la décision, bien que pour moi, la meilleure solution eût été la fusion complète des 11 communautés de communes du Comminges. Maintenant il faut que nous nous mettions au travail concrètement pour définir les compétences. Il ne nous reste que peu de temps pour nous en occuper et nous n’avons pas à relancer un débat sur le périmètre. Concernant le plan local d’urbanisme que nous avions mis en place à l’échelle communautaire j’ai reçu un courrier du préfet le 7 mars qui, dans le cadre de la loi Egalité-Citoyenneté, donne son habilitation pour 5 ans là où il existe déjà. Ce qui fait que, pendant cette période, il ne sera pas imposé aux autres collectivités. La reprise du musée-forum par le Département devrait aussi lever les inquiétudes. Bref, je pense que nous avons fait le travail pour que ça se passe bien »…

La Dépêche du 16 mars 2016 6

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*