Fusion des intercommunalités

Un regroupement de force, à quel coût ?

Le processus de fusion des cinq intercommunalités du Boulonnais, de Nébouzan Rivière Verdun, des Portes du Comminges, du Saint-Gaudinois et des Terres d’Aurignac suscite une large opposition depuis sa proposition en octobre 2015. Seules 14 des 105 communes ont voté à l’été 2016 pour la fusion des 5 communautés de communes. La Commission Départementale de Coopération Intercommunale (CDCI) a exprimé son avis défavorable sur cette fusion par un refus de vote le 20 septembre à Toulouse, mais le préfet a opposé un « passer-outre » qui entérine la fusion. Le Collectif des contribuables a dénoncé ce déni de démocratie. Commence le défi de la mise en place de cette fusion qui risque de coûter cher aux contribuables. Le Collectif est bien placé pour le savoir après avoir subi le cas désastreux de la CCTA…